Implants mammaires

La pose de prothèses mammaires permet d’augmenter le volume du sein et de lui donner une forme plus harmonieuse, avec une aréole paraissant plus haute car mieux centrée sur volume.
Si une ptose (sein « tombant ») est associée, selon son importance, un lifting de seins peut s’avérer nécessaire pour optimiser le résultat.

Il existe de nombreuses formes (rondes ou anatomiques) et tailles de prothèses qui sont à choisir avant l’intervention, selon votre souhait et la forme de départ du sein.
La voie d’abord (sous aréolaire, sous mammaire, ou axillaire), ainsi que la position de la prothèse (sous la glande ou sous le muscle pectoral) sont également à définir selon les mêmes critères, sachant que chaque technique comporte des avantages et des inconvénients. Comme pour toute intervention, le résultat escompté, les modalités et les risques de complications liées à la présence d’un corps étranger vous seront exposés lors des consultations préopératoires.

La pose d’implants mammaires, du fait de l’augmentation de volume, induit un rajeunissement du sein en lui donnant un joli galbe et en retendant la peau. Les nouvelles générations de prothèses, notamment les prothèses « anatomiques », permettent d’obtenir des résultats très naturels, avec une naissance du sein en pente douce sous le décolleté.

Durée d’hospitalisation moyenne : 24 h.

Consulter la fiche d’information SOFCPRE * sur les prothèses mammaires

*Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique

 

Cas cliniques illustrant les différences de résultats obtenus en fonction de la forme et de la taille de la prothèse, et de l’anatomie initiale.

IMPLANTS ANATOMIQUES

MPLANTS RONDS

IMPLANTS ANATOMIQUES FAIBLE PROJECTION

IMPLANTS ANATOMIQUES PROJECTION MODEREE

IMPLANTS ANATOMIQUES FORTE PROJECTION

STABILITE DE RESULTAT DES IMPLANTS MAMMAIRES: résultat après un an et résultat après 12 ans

résultat après un an et résultat après 12 ans