Peeling

Les peelings chimiques réalisent une brulure contrôlée de la peau, induisant sa réjuvénation et son lissage.

Il existe de nombreux types de produits utilisés, classés en fonction de la profondeur de pénétration de l’agent exfoliant dans la peau, induisant un niveau de brulure plus ou moins profond dans l’épiderme et dans le derme.
Schématiquement, plus le peeling est profond et pénètre dans le derme, plus l’effet lissant et tenseur est spectaculaire, mais plus les suites sont contraignantes (éviction sociale le temps de la desquamation et de la cicatrisation), et plus les risques d’effets indésirables augmentent (aspect rosé prolongé, dépigmentation ou hyperpigmentation, voire cicatrice de brulure)

Le Dr COATMELLEC utilise essentiellement des peelings au TCA (acide trichloroacétique) superficiels et moyens, qui permettent d’obtenir un résultat nettement visible avec des risques d’effets indésirables limités.

Ce type de peeling nécessite une préparation de la peau au préalable pendant 15 jours à trois semaines par des crèmes à base de vitamine A le matin et d’acide glycolique et ou phytique le soir, adaptées selon le type de peau. Ce traitement facilite et régularise l’action du peeling, mais induit aussi une amélioration de l’aspect cutané par affinement de la couche cornée, et diminue le risque d’hyperpigmentation post inflammatoire.

 

Les peelings sont réalisés au cabinet. Une consultation préalable est indispensable au moins 15 jours auparavant.

L’application du peeling au TCA sur la peau provoque une sensation de brulure bien tolérée durant 2 à 3 minutes, temps nécessaire à l’obtention d’un « givrage » (aspect givré de la peau ). Le produit est ensuite neutralisé par lavage à l’eau ou par un par un topique neutralisant adapté. Puis une crème hydratante et réparatrice est appliquée et la peau reprend sa coloration en quelques minutes, voire légèrement plus rouge comme après un «coup de soleil ».

Les suites dépendent de la profondeur du peeling, allant de la simple desquamation fine les jours suivant, à une desquamation en lambeaux après une période de brunissement et d’œdème.

Le résultat va du lissage-coup d’éclat par réjunévation de l’épiderme, au lissage plus intense par remodelage associé du derme, atténuant ridules, cicatrices, et taches actiniques (taches pigmentaires liées à l’âge et au soleil).

L’exposition solaire est proscrite pendant au moins 3 semaines pour limiter le risque de rebond pigmentaire inflammatoire post peeling.

 

 Consulter la fiche d’information SOFCPRE * sur le peeling

*Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique