Reconstruction mammaire

La reconstruction mammaire après ablation d’un sein (mastectomie) nécessite en général plusieurs interventions.

Dans la plus part des cas, le premier temps opératoire consiste à poser une prothèse. Mais si la quantité et la qualité de la peau restante sont insuffisantes, il faudra ajouter une palette cutanée prise en général dans le dos, ou sur l’abdomen (lambeau de grand dorsal ou lambeau abdominal). Cette palette peut suffire à donner du volume mais bien souvent, la pose d’une prothèse est indispensable.

Le sein reconstruit (sauf si le recours à un lambeau a été indiqué) a souvent un aspect plus juvénile que le sein controlatéral car une palette de peau a été retirée lors de la mastectomie. Un geste esthétique de symétrisation est régulièrement nécessaire pour remonter le sein restant et/ou modifier son volume (plastie de réduction mammaire, cure de ptose, et/ou pose de prothèse).

Le dernier geste consistera à reconstruire le mamelon et l’aréole par des techniques de greffe en ambulatoire ou par tatouage.

En fonction de l’anatomie de départ, chaque cas est particulier, et les indications opératoires seront différentes, ainsi que la qualité du résultat. Le projet thérapeutique vous sera expliqué en détail lors des consultations préopératoires. Les séquences opératoires peuvent paraître lourdes mais à postériori, à tout âge, on ne regrette jamais d’avoir pris la décision de faire une reconstruction mammaire.